Déroulement et nombre de séances

La Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle s’inscrit pleinement dans le cadre des thérapies comportementales et cognitives (TCC), les principes sont les mêmes. La différence est qu’en TCC classique, pour traiter une phobie, par exemple, la personne est soit obligée d'utiliser son imaginaire (parfois difficile pour certaines personnes) afin de mentalement recréer l’environnement anxiogène ou être directement confrontée à la réalité. Ce qui est parfois brutal et difficile à gérer émotionnellement.

 

Afin d'avoir une immersion parfaitement réaliste, la thérapie virtuelle utilise les mêmes canaux sensoriels principaux que dans la vraie vie, mais l'exposition progressive en toute sécurité et discrétion à l'intérieur du cabinet du Praticien permet d'obtenir des taux de réussite exceptionnels. D'après les études cliniques effectuées dans ce domaine depuis 25 années, (Source) c'est justement cette graduation d'exposition aux environnements qui permet d'avoir 80% de taux de réussite. « Les 20 % d’échec sont des personnes qui ne s’exercent pas sur les techniques de relaxation enseignées en dehors des séances, un peu comme un pianiste qui n’apprendrait que pendant les cours avec son professeur, mais jamais tout seul. »

Le premier rendez-vous (Détails) permet de faire connaissance, d'échanger en toute liberté et décontraction de votre problématique.

Ensuite, d’envisager ensemble de l'accompagnement le mieux adapté et vous enseigner sans tarder une technique qui va vous permettre d'améliorer votre quotidien et de reprendre le contrôle de vos émotions. Cette technique vous permettra d'aborder plus sereinement les situations et épreuves émotionnelles durant votre vie.

Le nombre de séances est au nombre de 3 au minimum. La quantité est très variable en fonction des différents états émotionnels et de la problématique de chacun.

Une évaluation est faite lors du premier entretien à l'aide de l'enseignement de la technique en biofeedback.

La, ou les premières sessions sont dédiées à la gestion émotionnelle ainsi que la thérapie cognitive.

Ce qui permet ensuite l'immersion progressive de la personne aux différents environnements en toute sérénité. 

L'évolution graduelle des immersions lors des séances fait qu'elles deviennent de plus en plus banales pour terminer par une libération et autonomie de la personne.

Contre Indications

Les personnes atteintes de schizophrénie ou épileptiques.

Les personnes ayant des antécédents de troubles hormonaux ou de pathologies neurologiques traumatisme crânien,

épilepsie, accident ischémique, encéphalite, etc.

Si c'est le cas, demander à votre médecin de m'adresser un courrier précisant votre aptitude à effectuer des séances

d'hypnose ou de Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle.

Dans les cas de Myopies sévères à dioptries élevées, il est préalablement préférable de venir faire

un test de vision équipé du masque.

Concernant les enfants autismes, au regard des dernières études scientifiques, il semblerait que la réalité virtuelle

les aide à ce socialiser.

Les enfants âgés de moins de 13 ans requièrent la présence constante des parents.

  • Hypnose-Réalité Virtuelle-Angers